Mon père, mon frère, les shahs d'Iran

Le projet d'un livre de mémoire m'a été proposé suite a notre installation en France, par plusieurs

journalistes français. Je ne voulais pas faire un livre de sensation a grand tirage pour ne raconter que ce que le public était prêt a entendre ces années la.

Je voulais un livre de témoignage, un livre pour raconter la vérité de cette société en souffrance et faire entendre leurs cries de désespoir en Europe et leur donner confiance dans leurs bataille contre l’Obscurantisme.

Suite aux multiples rencontres et des discussion politiques au sujet des actes concretes contre le régime islamique avec Iman Ansari, j'ai trouvé séduisant l'idée d'un livre "politique et militant" afin de défendre des dizaines de millions d'Iraniens trompés par la propagande des pays Occidentaux contre mon frère

et de prendre position dans leur lutte acharnée pour la libération de l'Iran.

 

Voici comment l'idée de ce livre est née!

Les signatures du livre

 

 

Paris:

Le Jeudi 24 Février 2005, à la Mairie du 16ème arrondissement de Paris, était présenté le livre de Son Altesse Impériale le Prince Gholam Reza PAHLAVI : « Mon Père, Mon Frère, les Shahs d'Iran », entretiens avec Iman ANSARI et Patrick GERMAIN, en présence de Sa Majesté l'Impératrice Farah PAHLAVI, de Monsieur Pierre Christian TAITTINGER, ancien Ministre, Maire du 16e arrondissement, du Professeur Bernard DEBRE, Député de la 15e circonscription de Paris, et de nombreuses personnalités françaises et iraniennes.


 

 

 

 

(Photo: Gilles Friceau)                                                                    (Photo: Gilles Friceau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo: Gilles Friceau)

 

 

Allocution de Iman ANSARI.

 

 

 

 

Majesté,
Monseigneur, Madame,
Altesses Impériales,
Altesses Royales,
Prince, Princesse,
Messieurs les Ministres,
Excellences,
Messieurs les Sénateurs,
Messieurs les Députés,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Chers Amis,

C’est un grand privilège, de vous souhaiter la bienvenue, au nom de Son Altesse Impériale le Prince Gholam-Reza, fils de Sa Majesté Impériale Reza Shah « Le Grand » et frère de Sa Majesté Impériale Mohammad Reza Pahlavi, Shahinshah d’Iran.

Permettez-nous, tout d’abord, de remercier M. Pierre Christian TAITTINGER, ancien ministre, maire du XVIe arrondissement de Paris et de le féliciter pour son accueil convivial et chaleureux.

L’Iran, Pays dont l’histoire se confond avec l’histoire de l’Humanité.

L’Iran, Pays considéré comme l’un des berceaux de toutes les civilisations,

L’Iran, Pays de la première déclaration des Droits de l’Homme,

L’Iran, Pays de la sagesse, Pays de la tolérance, Terre de la philosophie,

L’Iran, Pays de la Poésie …

a été vaincu par un mal, qui menace aujourd’hui, notre Civilisation et le monde moderne !

 

Depuis les événements de 1979, il y a eu en Iran :

25 années de souffrance !
25 années d’obscurantisme !
25 années de destructions planifiées !
25 années de mensonge !
25 années pour cultiver la « haine » !
25 années de torture !
25 années de « Misère » !

Malheureusement,…, au vrai sens du terme.

Mais aussi !

25 années de résistance !
25 années de lutte acharnée !
25 années de combat !
25 années de refus, par les femmes iraniennes !
25 années de soulèvement des jeunes iraniens !

Autant d’évènements, dont nous avons peu entendu parler en Europe, et c’est de cela, aussi, que nous souhaitions vous entretenir.


La publication de l’ouvrage « Mon père, mon frère, les Shahs d’Iran », nous propose d’interroger et de clarifier l’histoire moderne et contemporaine de l’Iran tout en soulignant la responsabilité de chacun dans la politique d’hier, dans la situation actuelle et dans le monde.

Depuis le premier jour, où l’idée de ce livre a pris forme -il y a, de cela, plus de 7 années-

Altesse Impériale, vous m’avez dit :

« - Si je parle ! C’est pour l’Iran ! »
« - Si je m’exprime ! C’est pour l’avenir de l’Iran ! »
« - Si je dénonce ! C’est uniquement dans l’intérêt de la jeune génération ! »

Cette jeune génération qui a un devoir de compréhension de son passé !

Qui doit prendre ses responsabilités, afin de sauver notre patrie ! l’Iran !
Car l’Iran doit retrouver sa place parmi les grandes nations de ce monde et œuvrer avec les autres pays pour le « bien être » mondial.

Altesse Impériale, je suis fier et honoré de votre confiance et de vos confidences, développées dans le cadre privilégié de notre relation familiale.

A travers cet ouvrage, nous avons su construire une action positive pour notre Patrie, transmettre une histoire dont tout Iranien doit être fier et donner envie à beaucoup de jeunes et moins jeunes de nous rejoindre dans ce combat.

Mais nous tenons, aussi, Son Altesse Impériale et moi-même, à remercier vivement, Monsieur Patrick Germain et Monsieur Jean-Yves Normant pour leurs aides précieuses dans la rédaction et la publication de cet ouvrage.


Le Général de Gaulle a dit :

« L’Iran est la France du Moyen-Orient, et, la France, est l’Iran de l’Europe… ».

Cette phrase démontre, plus que toute autre, l’importance de l’Iran dans cette partie du monde.

Car aujourd’hui, l’Iran possède la clé de l’énigme. Mais qu’est-elle ? Intégrisme religieux ??? Paix du monde ???...

Nous vous invitons, Mesdames et Messieurs les responsables politiques, à ne pas oublier lors de vos prises de décisions que les intérêts de court ou de moyen terme, dictées par les groupes financiers internationaux, ne peuvent primer, sur le réel intérêt des nations et de leur Peuple qui composent la mosaïque de notre civilisation.

Pour accueillir Sa Majesté Impériale, Farah Pahlavi, Shahbanou d’Iran, qui a bien voulu nous honorer de sa présence et, avant que vous preniez la parole, Permettez-moi, Madame, de rappeler à notre illustre auditoire que durant ces années d’exil, c’est vous, qui en tant qu’Impératrice d’Iran avez représenté la dynastie Pahlavi aux yeux de la communauté internationale.

Nous voudrions, Madame, vous rendre un vibrant hommage ! Car votre comportement irréprochable a permis que l’honneur et la dignité de la Famille Impériale, injustement bafoués, ont pu être, à juste titre, retrouvé.

Je conclurais, Madame, en citant Sa Majesté Impériale Mohammad-Reza Pahlavi, Shahinshah d’Iran :

« La sécurité du monde dépend de la sécurité de l’Iran… Si l’Iran tombe dans la terreur et la peur, le monde y tombera aussi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​​(Photo: Gilles Friceau)

 

 

Allocution de sa Magesté Impériale l'Impératrice FARAH PAHLAVI

 

Monsieur le Maire, Cher Monsieur TAITTINGER,


Je voudrais vous remercier très sincèrement pour votre si généreuse amitié durant toutes ces années. Lors des moments difficiles et douloureux, vous et Madame TAITTINGER m'avez toujours soutenue et aidée.  L'amitié que vous m'avez témoignée m'a souvent
réconforté et rappelé que ce sentiment, tant de fois galvaudé, avait pour vous toute sa valeur et toute sa signification.

Aujourd'hui,  à l'occasion de la publication des mémoires du Prince Gholam Reza PAHLAVI, mon beau-frère, nous nous retrouvons, une fois encore, dans cette mairie où vous nous avez, ma famille et moi, si souvent accueillis. Sans aucun doute les circonstances sont différentes, moins lourdes, moins dramatiques, mais la sortie de ce livre, de ce témoignage, remet dans l'actualité les pages récentes, souvent exceptionnelles, mais aussi difficiles de l'histoire contemporaine de l'Iran qui, de 1924 à  1979, vit se construire un grand pays stable, respecté, jalousé et en marche.

Le Prince Gholam Reza nous parle en toute connaissance de cause de Reza Shah le Grand, fondateur de la dynastie PAHLAVI,
son père, et de Mohammad Reza PAHLAVI, feu son frère. Son témoignage est la vision d'un homme qui a connu l'ran au moment où Reza Shah le Grand, officier sorti des rangs de l'armée, unifia le pays, pacifia les tribus, lança les premières réformes administratives et sociales et fonda la dynastie PAHLAVI. Un homme qui a connu l'Iran jusqu'au faîte de sa puissance reconnue avant de subir la déchéance de la révolution dite « islamique ».

Le regard du prince Gholam Reza est objectif, sans complaisance, c'est le regard d'un homme qui a connu l'Iran de l'intérieur près du pouvoir avec sa réalité et ses difficultés. Il connaissait bien son père, son frère et tout aussi bien les sentiments des iraniens.
Il exprime avec sincérité et courage ce que d'autres pensent tout bas. Ce témoignage est important car il soutient aussi le cri d'un peuple opprimé et malmené depuis vingt six ans. Je suis reconnaissante au Prince d'avoir témoigné sans arrière pensée, en toute objectivité, sur cette période de l'histoire de notre pays et d'avoir mis en exergue les sentiments que ressentent aujourd'hui beaucoup de mes compatriotes.

Je le remercie et suis très touchée pour les pages qu'il m'a consacrées dans son livre, et surtout à Leila, ma fille, qui n'est plus parmi nous, une nièce pour laquelle il avait beaucoup d'affection. Malgré tout ce que nous avons subi, nous savons nous les iraniens, hommes, femmes de toutes conditions sociales que nous avons semé de bonnes graines et que celles-ci porteront un jour leurs fruits.
Je suis convaincue que des lendemains  radieux se préparent et que la lumière vaincra les ténèbres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo: Gilles Friceau)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo: Gilles Friceau)

 

 

Nice

Le 29 Avril 2005, le Sénateur-Maire de Nice, Maitre Jacques Peyrat et Madame ont accueillie Leurs Altesses Impériales Prince et Princesse Gholam-Reza Pahlavi à Nice sur la Cote d’Azur ou une grande communauté iranienne a choisie d’y vivre également.

Dans son discours, le Sénateur-Maire de Nice a rappelé l’Histoire plusieurs fois millénaire de l’Iran et sa richesse culturelle ainsi que son rôle, dans la civilisation mondiale.

Au nom de l’amitié franco-iranienne et pour rendre hommage à l’action de Sa Majesté Impériale Mohamad Reza Pahlavi « le Shahinshah d’Iran », Monsieur le Sénateur-Maire a remis la plus haute distinction de la ville de Nice « l’Aigle cristal » à Son Altesse Impériale Prince Gholam-Reza Pahlavi, sous les applaudissements de plusieurs centaines de convives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(PHOTO © CG ALBUQUERQUE)

Monsieur le Sénateur-Maire remet la plus haute distinction de la ville de Nice « l’Aigle cristal » à Son Altesse Impériale Prince Gholam-Reza Pahlavi

 

 

(PHOTO © CG ALBUQUERQUE)

(De gauche a droite, le Senateur Maire de Nice Maitre Jacques Peyrat, Son Altesse Imperiale Prince Gholam-Reza Pahlavi, -en arrière plan-l'ancien deputé iranien Mr. Abdollah Gharagozlou, Son Altesse Imperiale Princesse Manijé Pahlavi, Madame Monique Peyrat, Iman Ansari)

 

 

(PHOTO © CG ALBUQUERQUE)

Lors de la dédicace: SAI prince Gholam-Reza Pahlavi et Iman Ansari

 

 

​(Photo: En presence de SAI Prince Gholam Reza Pahlavi, le Sénateur-Maire de Nice

Maitre Jaques Peyrat s'entretient avec Iman Ansari)

 

 

Article extrait de "Le petit Nicois":

La sortie de l’ouvrage d’Iman Ansari et de Patrick Germain offre une approche «Côté intime» de la famille impériale d’Iran.
La communauté iranienne était réunie avec émotion ce 29 avril à Nice, au château des Ollières à l’occasion de la signature de l’ouvrage du Prince Gholem-Reza Pahlavi, frère du Shah d’Iran. Iman Ansari et Patrick Germain ont fait un travail remarquable en publiant ces entretiens intimes avec le Prince.
En effet, c’est avec talent qu’ils ont posé des questions franches au représentant d’une dynastie souvent contestée, mais aussi peut-être mal connue. Cet ouvrage apporte de précieux renseignements sur la vie au quotidien de la famille impériale en exil. Le sort de cette famille fut bousculé en raison de la position géostratégique de l’Iran, pays convoité, pays surveillé par les puissances internationales.
Derrière les souffrances de l’exil, il y a l’immense regret qu’un pays aussi prestigieux, avec 2500 ans d’histoire, qui a compté parmi les siens les plus grands poètes de l’ancienne Perse, soit perçu aujourd’hui uniquement comme une terre d’intolérance. Le Prince et son épouse ont tenu, lors de cette réception, à exprimer une grande reconnaissance envers notre pays qui accueille aujourd’hui son ouvrage avec le plus grand intérêt.

«Mon père, mon frère, les Shahs d’Iran», Iman Ansari Patrick Germain,. Ed Normant 336p.

 

Allocution de Iman ANSARI.

 

Monsieur le Senateur-Maire, Madame
Messieurs les Sénateurs,
Messieurs les Députés,
Excellences,
Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,
Chers compatriotes, chers amis,

C’est un grand privilège, de vous souhaiter la bienvenue, au nom de Son Altesse Impériale le Prince Gholam-Reza, fils de Sa Majesté Impériale Reza Shah « Le Grand » et frère de Sa Majesté Impériale Mohammad Reza Pahlavi, Shahinshah d’Iran.

Permettez-nous, tout d’abord, de remercier Maître Alexandra Masson Présidente du Carrefour Méditerranéen et Monsieur Olivier Bettati Conseiller Général de Alpes Maritimes et de les féliciter pour l’Organisation de cette manifestation et pour leur accueil convivial et chaleureux.

L’Iran, Pays dont l’histoire se confond avec l’histoire de l’Humanité.

L’Iran, Pays considéré comme l’un des berceaux de la civilisation mondiale,

L’Iran, Pays de la première déclaration des Droits de l’Homme,

L’Iran, Pays de la sagesse, Pays de la tolérance, Pays de la chevalerie, Terre de la philosophie,

L’Iran, Pays de la Poésie …

a été vaincu par un mal, qui menace aujourd’hui, notre Civilisation et le monde moderne !

 

Depuis les événements de 1979, il y a eu en Iran :

26 années de souffrance !
26 années d’obscurantisme !
26 années de destructions planifiées !
26 années de mensonge !
26 années pour cultiver la « haine » !
26 années de torture !
26 années de « Misère » !

Malheureusement,…, au vrai sens du terme.

Mais aussi !

26 années de résistance !
26 années de lutte acharnée !
26 années de combat !
26 années de refus, par les femmes iraniennes !
26 années de soulèvement des jeunes iraniens !

Autant d’évènements, dont nous avons peu entendu parler en Europe, et c’est de cela, aussi, que nous souhaitions vous entretenir.

La publication de l’ouvrage « Mon père, mon frère, les Shahs d’Iran », nous propose d’interroger et de clarifier l’histoire moderne et contemporaine de l’Iran tout en soulignant la responsabilité de chacun dans la politique d’hier, dans la situation actuelle et dans le monde.

Depuis le premier jour, où l’idée de ce livre a pris forme -il y a, de cela, plus de 7 années-

Altesse Impériale, vous m’avez dit :

« - Si je parle ! C’est pour l’Iran ! »
« - Si je m’exprime ! C’est pour l’avenir de l’Iran ! »
« - Si je dénonce ! C’est uniquement dans l’intérêt de la jeune génération ! »

Cette jeune génération qui a un devoir de compréhension de son passé !

Qui doit prendre ses responsabilités, afin de sauver notre patrie ! l’Iran !

Car l’Iran doit retrouver sa place parmi les grandes nations de ce monde et œuvrer avec les autres pays pour le « bien être » mondial.

Altesse Impériale, je suis fier et honoré de votre confiance et de vos confidences, développées dans le cadre privilégié de notre relation familiale.

A travers cet ouvrage, nous avons su construire une action positive pour notre Patrie, transmettre une histoire dont tout Iranien doit être fier et donner envie à beaucoup de jeunes et moins jeunes de nous rejoindre dans ce combat.

…/…

Monsieur le Senateur-Maire, vous etes un heureux homme. Comme en son temps, le président Kennedy, l’intelligence et l’élégance de votre épouse fait que parfois, nous avons envie d’aller d’abord vers elle.

Ne nous en voulez pas !

Madame, vous avez certainement été frappe à la lecture de cet ouvrage, comment les portes se sont fermées sur la famille Impériale d’Iran, des l’instant que les gouvernements n’avaient plus aucun intérêt à les accueillir.

C’est pourquoi votre enthousiasme immédiat et instantané au téléphone, quand l’idée du projet de la signature à Nice vous a été soumis, nous a beaucoup touché et fait chaud au cœur.

Sachez combien pour son Altesse impériale et moi-même et tous les Iraniens en exil, il est important de pouvoir compter sur la sincérité et l’amitié vraie, des êtres.

La réalisation de cette soirée à Nice, dont vous etes, Monsieur le Sénateur Maire et vous Madame, l’initiateur, est le brillant aboutissement de l’intérêt sincère que vous portez à la communauté iranienne. Nous sommes reconnaissant de cet intérêt et nous vous en remercions.

Nous tenons, aussi à remercier vivement, Monsieur Patrick Germain et Monsieur Jean-Yves Normant pour leurs aides précieuses dans la rédaction et la publication de cet ouvrage mais également Monsieur Jean-Yves Farahmand pour son aide pour l’organisation de cette soirée. //


Le Général de Gaulle a dit :

« L’Iran est la France du Moyen-Orient, et, la France, est l’Iran de l’Europe… ».

Cette phrase démontre, plus que toute autre, l’importance de l’Iran dans cette partie du monde.

Car aujourd’hui, l’Iran possède la clé de l’énigme. Mais qu’est-elle ? Intégrisme religieux ??? Paix du monde ???... //

Nous vous invitons, Mesdames et Messieurs les responsables politiques, à ne pas oublier lors de vos prises de décisions que les intérêts de court ou de moyen terme, dictées par les groupes financiers internationaux, ne peuvent primer, sur le réel intérêt des nations et de leur Peuple qui composent la mosaïque de notre civilisation.

Sa Majesté Impériale Mohamad-Reza Pahlavi, le Shah d’Iran, tint un jour ses paroles :

« La sécurité du monde dépend de la sécurité de l’Iran… Si l’Iran tombe dans la terreur et la peur, le monde y tombera aussi. »

…/…

Lors de la réception donnée à Paris, en février dernier, à l’occasion de la signature de notre ouvrage « Mon Père, Mon Frère, les shahs d’Iran. » Sa Majesté Impériale Shahbanou Farah Pahlavi avait répondu favorablement à l’invitation officielle de la Mairie de Paris et nous avait honoré de sa présence.

Nous voudrions ce soir, Son Altesse Impériale et moi-même, lui rendre, à nouveau, un vibrant hommage !

Car son comportement irréprochable durant les 26 dernières années, a permis que l’honneur et la dignité de la Famille Impériale, mais aussi des Iraniens, injustement bafoués, ont pu être, à juste titre, retrouvé.

Pour conclure permettez-moi de citer quelques lignes de l’allocution de Sa Majesté l’impératrice d’Iran, prononcée à cette occasion

…/.

« Le regard du prince Gholam-Reza est objectif, sans complaisance, c'est le regard d'un homme qui a connu l'Iran de l'intérieur près du pouvoir avec sa réalité et ses difficultés. Il connaissait bien son père, son frère et tout aussi bien les sentiments des iraniens.

Il exprime avec sincérité et courage ce que d'autres pensent tout bas. Ce témoignage est important car il soutient aussi le cri d'un peuple opprimé et malmené depuis vingt six années. Je suis reconnaissante au Prince d'avoir témoigné sans arrière pensée, en toute objectivité, sur cette période de l'histoire de notre pays et d'avoir mis en exergue les sentiments que ressentent aujourd'hui beaucoup de mes compatriotes.

Malgré tout ce que nous avons subi, nous savons nous les iraniens, hommes, femmes de toutes conditions sociales que nous avons semé de bonnes graines et que celles-ci porteront un jour leurs fruits.

Je suis convaincue que des lendemains  radieux se préparent et que la lumière vaincra les ténèbres  ».

 

Allocution de son Altesse Impériale Prince GHOLAM REZA PAHLAVI .

 

Monsieur le Sénateur Maire, Madame,
Mesdames messieurs,

Je vous remercie de m’avoir remis l’Aigle Cristal, la plus haute distinction de la ville de Nice. Je vous remercie également pour vos aimables paroles.

Grâce au courage des Iraniens, nous avons pu construire avant 1979, une société qui été, la plus moderne et la plus respectée de sa Région.

Pour cette raison je voudrais dédier cette haute distinction a la mémoire de mon père, Sa Majesté Reza Shah, a celle de mon frère, Sa Majesté Mohamad Reza Shah et aux Iraniens, les constructeurs de l’Iran moderne.

Je dédie aussi cet Aigle a la jeune génération, sur qui repose, l’espoir de la libération et la reconstruction de l’Iran libre et démocratique de demain.

Vive l’Iran

 

____________________________________________

Genève

Les Suisses, intéressés par l’Histoire de l’Iran, la communauté iranienne de Genève et les environs, ainsi que plusieurs hautes personnalités et les amis personnels du Prince ont accueilli chaleureusement le 14 Mars 2006, Son Altesse Impériale Prince Gholam-Reza Pahlavi, pour une séance de dédicace à la Société de lecture de Genève.

 

Allocution de Iman ANSARI (Ouvrir le document).

 

 

 

 

 


Lire l'article du magazine "Le Matin".

le matin 2006 geneve.JPG